Le saké est pour les Japonais ce qu’est le vin au Français, un art de vivre ancestral. Leurs traditions bien que différentes se rejoignent sur de nombreux points : et notamment la dégustation. Les Japonais ont adopté le vin car ils retrouvaient ce que leur apportait le saké : un terroir, une histoire, un art de déguster raffiné et la rigueur du travail bien fait. En France, le saké est souvent considéré comme un alcool fort et peu goûteux, mais il n’en est rien ! Il s’apparente plus au vin qu’on ne le pense ! La préfecture de Hiroshima, se situant au Sud- Ouest de l’île principale du Japon, se rapproche de la région de Bordeaux : un port attractif, une gastronomie réputée, des autochtones chaleureux et surtout, de très bons alcools ! De ce fait, quel lieu serait plus approprié que le Musée du Vin et du Négoce de Bordeaux pour présenter l’exposition « Les grands sakés de Hiroshima s’invitent àrecto Bordeaux » ? Du 7 novembre 2015 au 30 juin 2016, les très belles caves voûtées du musée présenteront les neuf maisons de saké de Hiroshima qui participent au projet du rayonnement des sakés à l’international. L’exposition vous permettra de savoir les méthodes de fabrication ancestrales ainsi que les différents types de sakés que l’on peut trouver. Chaque maison présentera ses particularités et la visite se terminera par une initiation à la dégustation du saké. Ses arômes subtils vont surprendre ! Si le Musée du vin et du Négoce de Bordeaux se consacre principalement au commerce du vin, le négoce bordelais n’a-t-il pas réussi à se faire une place de choix au pays du Soleil Levant ? Il a de tout temps été orienté vers les horizons lointains, vers l’Amérique et l’Asie. Pour la première fois à Bordeaux, l’univers du saké et l’univers du vin se réunissent pour faire connaître un alcool souvent trop mal jugé.